Imbolc

Imbolc - Ozanao

Basé sur une tradition celtique, Imbolc marque le point à mi-chemin entre le solstice d'hiver et l'équinoxe de printemps, annonçant le changement de saison.

Aussi connue comme fête de la Chandeleur, c'est une fête solaire qui annonce le retour de la lumière. Les crêpes rondes et jaunes symbolisent le soleil.

Etymologiquement, il existe diverses significations au terme "Imbolc", et parmi elles "in milk", en accord avec la période de lactation du bétail.

Les célébrations d'Imbolc ont pris la forme d'un festival en l'honneur de la déesse Brigid, qui a été évoquée dans les bénédictions de fertilité et a supervisé la poésie, l'artisanat et la prophétie. Brigid est une déesse aux multiples visages, et certains disent qu'elle représente la triple nature de la féminité : jeune fille, mère et vieille fille. Elle est également associée aux éléments du feu, de l'eau et de la terre. Les symboles de Brigid sont les croix, les trèfles et les flammes. On raconte qu'un jour, un lépreux est venu la supplier de l'aider. Brigid l'a touché et la guéri instantanément. Cela nous rappelle que même dans les moments les plus sombres, il y a toujours de l'espoir. Brigid est un symbole de cet espoir, et nous l'honorons à Imbolc pour nous rappeler de ne jamais abandonner.

Dans la tradition celtique, Imbolc est un festin de lumière. Le soir du 31 janvier et/ou le 1er février, une bougie est allumée à chaque fenêtre pour accueillir le printemps et la saison de l'agneau. Les maisons sont nettoyées et de grands feux sont allumés.

Invocation à réciter après avoir allumé la bougie : "Brigid, tu es la déesse du feu et de la renaissance. Tu nous apportes à tous de nouveaux départs en cette période de l'année. Nous prions pour que tu nous guides alors que nous avançons vers l'avenir. Que tes bénédictions soient toujours avec nous. Awen."

On fabrique des croix de Sainte Brigid la veille de Imbolc. La légende dit qu'un vieux chef d'une tribu Kildare était mourant. Alarmés, sa famille et ses amis invoquèrent la déesse Brigid dans l'espoir qu'elle puisse l'aider. On raconte que Brigid apparut et s'assit près de son lit, le consolant et le réconfortant. Puis elle ramassa des joncs qui traînaient sur le sol et commença à les tresser pour former une croix. Quelques jours plus tard, il avait guérit.

Pendant la célébration, les enfants fabriquent une poupée en paille qui représente Brigid. Une mangeoire à paille est également placée près d'un foyer qui sert de lit à Brigid. Le lait et le miel sont saupoudrés sur le lit. Les gens viennent ensuite pour faire un vœu. En l'invitant de cette façon, on espère partager sa force, qui cette saison est liée à la fertilité, la naissance, la guérison, la lumière et la chaleur.

C'est le moment de semer psychologiquement avec des objectifs pour les mois à venir.

Maud Morin
Liseuse d'âmes





Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.